Un accès à la lumière pour 50% des volailles

50 % des volailles de chair élevées dans des poulaillers avec de la lumière naturelle

Pour répondre aux attentes des consommateurs en matière de renforcement du bien-être animal, la filière française s’engage à élever plus de 50 % de ses volailles avec un accès à la lumière naturelle d’ici à 2025 :

 

 

En complément, pour répondre aux demandes spécifiques de la Restauration Hors Domicile et de l’Industrie Agroalimentaire, la filière doit continuer à proposer des volailles d’entrée de gamme en production standard. En effet, la France doit aussi produire des volailles à un tarif accessible au plus grand nombre pour contrer les importations (45% du poulet consommé en France est importé).

 

 

European Chicken Commitment : la filière prête à s’engager

 Un certain nombre de distributeurs et restaurateurs s’est engagé à commercialiser des produits qui respectent ce cahier des charges. Il prévoit notamment :

Aussi, la filière française est prête à mettre en œuvre ce cahier des charges. La démarche ECC viendra compléter la segmentation déjà proposée par la Filière, volailles standards, CCP, Label Rouge et BIO.

De fait cette démarche ECC viendra s’inscrire entre la production standard et les SIQO (Signe d’Identification de l’Origine et de la Qualité). Les estimations effectuées par l’ITAVI montrent que le surcoût de l’ECC par rapport à une production standard s’élève aujourd’hui à 27% pour le poulet sortie élevage. Compte tenu de la spécificité des souches intermédiaires (moins de rendement en viande), ce surcout est évalué à 40% à la sortie abattoir sous réserve de valoriser l’ensemble des morceaux en ECC. Dans le cas où seul le filet est valorisé en ECC, ce surcoût grimpe à 59%. Ces coûts sont évalués sur la base des données 2019.

Notons toutefois que cette approche ne sera pas accessible à tous les abattoirs compte tenu des coûts liés à la mise en place d’un système d’étourdissement par atmosphère contrôlé. Les professionnels estiment qu’en France, moins de 10% des abattoirs pourront le faire (moins de 10 abattoirs sont équipés à ce jour).

Enfin, la mise en place d’une filière ECC doit être anticipée de 18 mois pour permettre la réalisation des investissements nécessaires et assurer la production de reproducteurs correspondant au cahier des charges.

Abonnez-vous à notre newsletter

Inscrivez-vous à notre Newsletter pour être informé de l'actualité ANVOL, l'interprofession volaille de chair.

Newsletter

l’actualité dans votre boîte mail

restez informé de toute l’actualité anvol

Inscrivez-vous à notre Newsletter pour être informé de l'actualité ANVOL, l'interprofession volaille de chair.

Retrouvez tous les sites de la Volaille Française

>
<
Click to access the login or register cheese

En cliquant sur "Accepter les cookies", vous acceptez les réglages des cookies que nous recommandons. Vous pouvez également choisir les cookies que vous acceptez dans la page consacrée à notre politique de confidentialité, visible ici : RGPD & Cookies

Réglages cookies

A l'avenir, vous pourrez toujours changer ces choix ici-même.

InterneCookies techniques et internes.

Réseaux sociauxCe site offre la possibilité de partager des contenus vers des réseaux sociaux, ou bien permet l'affichage de contenus multimédias en provenance des réseaux sociaux. Ces derniers peuvent charger des cookies tiers. Vous pouvez refuser ici l'ensemble de ces cookies, mais cela impactera probablement votre visite (ex. nos vidéos de recettes sont généralement hébergées sur YouTube). Réseaux sociaux susceptibles de charger un cookie tiers : Facebook, Instagram, Twitter, YouTube, Pinterest.

AutreAucun